L’utilisation d’une truelle pour la rénovation d’une façade.

Non classé, Rénovation de façade | 0 commentaires

Written by Groupe 2

16 novembre 2021
truelle - L'utilisation d'une truelle pour la rénovation d'une façade.

Bonjour, je suis dean sickler et je travaille avec golden paintworks. Je voudrais vous expliquer comment travailler avec une truelle de plâtrier. 

Maintenant, les essais sont de toutes formes, tailles et et fonctions, la plus petite étant par exemple les couteaux à palette d’un artiste qui ont les mêmes formes que les truelles et ils sont utilisés pour étaler, aplatir et texturer le matériau. On peut dire la même chose d’une truelle. Pour une truelle de finition de béton, tout est une question de degré.

Comment travailler avec une truelle ?

Mon but aujourd’hui est de vous montrer comment travailler avec une truelle de plâtrier sur une surface verticale sans que le matériau s’enroule dans toutes vos chaussures. Le matériau que vous étalez est contrôlé par la pression au sommet de la lame et en abaissant progressivement la lame au fur et à mesure que vous la poussez la pression que vous exercez et l’angle de la lame détermine la quantité de matériau qui est laissé derrière. Maintenant cela semble beaucoup plus compliqué que ça ne l’est vraiment, essayez de décrire comment faire du vélo. Cela prendrait des pages d’instructions sur sur le mouvement et l’équilibre de l’inertie alors que la façon la plus simple de le faire est simplement de monter sur le vélo et de partir c’est la même chose avec l’étalement avec une truelle. 

Après avoir chargé une truelle avec du matériel, c’est une application très serrée. Il faut diminuer la pression petit à petit puis étaler. Avant de vous engager sur un grand mur, je voudrais vous encourager fortement à vous entraîner d’abord avec votre truelle. je vais vous faire une démonstration avec une petite truelle d’environ huit sur trois elle a une lame en acier inoxydable. La chose principale est de charger la lame. Vous voulez juste travailler avec une petite quantité de matériaux pour commencer. je vais le mettre juste au centre de la lame en laissant un espace en bas et en haut j’ai peut-être l’équivalent d’un doigt de de texture sur la lame.

En suite, commencez avec la lame en haut avec votre angle vers le haut d’environ deux doigts. Commencez à la tirer vers le haut et abaissez progressivement la lame pendant que vous la tirez vers le haut. Vous allez libérer le matériau et rechargez la lame. Vous pouvez charger l’autre côté de la lame encore une fois juste au centre et descendez même genre de mouvements puis revenez et commencez à l’étendre. Quand vous travaillez sur une petite surface comme celle-ci, assurez-vous de l’aplatir et surtout d’effacer les bords, de cette façon quand ça sèche vous n’aurez pas à poncer quoi que ce soit. 

Quels outils sont utilisés ?

Maintenant, j’aimerais vous parler des outils qui sont utilisés pour amener le matériau du seau à un mur. L’outil traditionnel utilisé est un l’épervier du plâtrier, c’est la meilleure façon de d’amener le matériau d’un seau à un mur rapidement. Mais je n’utilise généralement pas de faucille pour la plupart des travaux surtout quand je travaille à partir d’une échelle. Travailler avec une épervière nécessite deux mains pour tenir chaque outil.

Quand vous travaillez sur une échelle, vous avez besoin d’une main libre pour s’accrocher à l’échelle sinon ce n’est pas sécurisé. Je travaille donc avec un faucon lorsque je travaille au sommet d’un échafaudage ou d’une plate-forme. Ce que je fais généralement aussi c’est que je travaille avec un couteau à mastiquer de 3 pouces directement à partir d’un seau sur un plateau qui est sur une échelle ou un crochet. De cette façon, je peux alimenter ma truelle avec le matériau. Cela me permet d’avoir la main libre. Maintenant, si vous voulez travailler avec un faucon, laissez-moi vous expliquer comment.

Tout d’abord, le matériau doit être assez épais pour qu’il puisse rester sur le faucon. Je charge un peu et je veux le mettre au centre. Le matériau doit être assez épais pour que vous puissiez le faire pivoter comme ça sans qu’il tombe. Après, la façon dont tu travailles avec un hawk est en deux mouvements, tu retournes le tout, tu enlèves un peu et ensuite tu le remets en place avant qu’il ne tombe sur le sol. Je donne à mon faucon un quart de tour, je l’enlève de façon régulière. Ensuite, je lisse le tout.

Maintenant, cette technique s’appelle marcher sur la ligne. On utilise à nouveau le talon et les orteils avec plus de pression vers les orteils et on recule sur le talon. Il faut enlever le surplus.  Après, je vais mettre plus de pression sur le talon et diminuer la pression sur les orteils. Maintenant, vous voyez que la ligne devient plus petite et bien sûr le matériau commence à s’installer donc il devient un peu plus collant et plus facile à travailler. Quand vous le mettez pour la première fois, c’est assez lâche et maintenant j’ai un peu de friction donc c’est plus facile à travailler. Vous avez maintenant une belle surface plane. Bien sûr c’est aussi très important de garder vos outils très propres pendant que vous travaillez.

Assurez-vous qu’il n’y a pas de matière sèche sur les côtés de la truelle. C’est pour cette raison que j’aime toujours garder un chiffon humide autour de moi. De cette façon, après avoir enlevé le matériau de la lame, je peux finir de la nettoyer. Le haut de la lame est tout aussi aussi important à garder propre que le bas de la lame. Quelques autres choses que j’aimerais partager avec vous, c’est de travailler dans les coins et de travailler contre les moulures. Maintenant, la truelle avec laquelle je travaille a des bords arrondis et j’essaie de faire un mur carré. Vous avez besoin d’un couteau à mastic afin de finir les bords carrés. Le travail du moulin si vous voulez souvent des moulures un peu rugueuses, la peinture est plus vieille et vous ne pouvez pas tout à fait obtenir de la matière.

Vous pouvez soit utiliser votre petit couteau à mastic ou vous pouvez prendre un petit pinceau et juste brosser le matériau sur les bords que vous ne pouvez pas atteindre. Puis revenez et aplatissez avec votre truelle. Vous voulez toujours vous assurer de vous débarrasser des marques de brosse, c’est aussi vrai pour les coins. Parfois les coins sont très rugueux donc vous pouvez juste mettre le matériau et ensuite faire votre travail habituel avec la truelle. Après, j’utilise ma lame pour finir mais vous pouvez toujours utiliser l’autre côté de la lame. Vous pouvez utiliser une truelle pour appliquer n’importe quel type de texture de joint, de la boue chaude, du plâtre vénitien de Marino.

Tout fonctionne mais si votre plâtre ou votre texture est très épaisse, je vous recommande toujours de le diluer avec de l’eau. Faites en sorte que ce soit facile de travailler. Parfois, votre plâtre peut arriver très fin par exemple si vous prenez un plâtre déjà fin et que vous y mettez quatre ou cinq onces de pigment noir, ça le rendra comme une soupe. Si c’est trop lâche pour être utilisé avec une spatule ou une truelle vous pouvez toujours prendre un rouleau. Maintenant, il faut l’appliquer très finement. Il faudra peut-être deux ou trois couches pour obtenir la même épaisseur qu’une seule couche mais c’est une autre façon de le faire. J’ai fini un mur avec le premier quart de plâtre. 

J’aimerais passer en revue quelques-uns des outils que j’utilise pour les enduits décoratifs de placage. Ils sont utilisés pour n’importe quel type de plâtre de placage y compris les plâtres italiens ou les plâtres acryliques. Le premier est un couteau à mastic de 3 pouces.  Couteau à mastic aussi appelé couteau à ruban adhésif, etc. j’aime travailler avec de l’acier inxydable du moins c’est ce que je préfère. L’acier au carbone est bien mais si vous travaillez dans le nord, si vous ne travaillez pas avec cet outil quotidiennement, il va rouiller.

Alors que l’acier inoxydable est pratiquement éternel. Les trois tailles d’essai avec lesquelles je travaille sont la petite, la moyenne et la grande. La grande truelle que j’utilise assez rarement puisque habituellement, je travaille avec une moyenne et une petite truelle. Les truelles moyennes pour les travaux généraux, la petite truelle est pour les couches finales quand je veux créer un très petit mouvement serré et une texture sur toute la surface du mur. Les lames sont fabriquées à partir d’un acier inoxydable semi-flexible.

Les bords sont déjà biseautés et polis, brunis et ces outils sont prêts à être utilisés, prêts à l’emploi dès leur sortie de la boîte. Cependant, tous les murs ne sont pas plats, il y a beaucoup de profils différents. Vous avez des plafonds, vous avez des plafonds à gorge, vous avez des plafonds en dôme, vous avez des formes cylindriques comme les colonnes des coins arrondis. Il y a donc différents types d’outils et de truelles qui sont faits pour chacune de ces surfaces. je vais les passer en revue dans un autre article. Je vous remercie d’avoir lu cet article et j’espère qu’il vous aura été utile.

Ecrit par Groupe 2

Related Articles

Related