La différence entre une isolation intérieure et une isolation extérieure

Isolation extérieure, La différence entre l'isolation intérieure et l'isolation extérieure | 0 commentaires

Written by Groupe 2

7 décembre 2021
isolation

Qu’est-ce que l’isolation extérieure ?

L’isolation intérieure des murs solides est très similaire à l’isolation extérieure des murs, sauf que l’isolation est appliquée à l’intérieur de la propriété plutôt qu’à l’extérieur.
Comme il est moins en contact avec les éléments, la finition finale est moins « protectrice », mais réduit tout de même significativement votre facture énergétique.
L’isolation intérieure se présente généralement sous la forme d’une feuille PIR, celotex, qui est appliquée sur les murs intérieurs, ou d’un colombage, sur lequel la plaque de plâtre est posée.

Les avantages de l’isolation des murs intérieurs :

La plupart des communautés ont des codes de construction qui exigent une quantité minimale d’isolation dans les murs extérieurs et le plafond d’une maison. L’isolation des murs intérieurs n’est pas aussi courante, bien qu’elle offre aux propriétaires des avantages en matière d’économie d’énergie et d’insonorisation. Le meilleur moment pour isoler tous les murs est lors d’une nouvelle construction, mais il est possible d’ajouter de l’isolation aux murs existants sans arracher les cloisons sèches.

  • Amortissement du bruit
    L’isolation des murs intérieurs réduit la transmission du son d’une pièce à l’autre. Comme le son se propage également à travers l’ossature en bois, l’isolation d’un mur intérieur standard ne constitue pas une barrière acoustique complète. Dans les pièces qui nécessitent une forte insonorisation, comme les cinémas maison, il est généralement nécessaire d’installer un mur à double ossature composé de montants décalés en plus de l’isolation.
  • Efficacité énergétique
    L’isolation des murs intérieurs permet d’économiser sur les coûts des services publics, surtout si la maison comporte des pièces qui ne sont pas utilisées toute l’année. Les pièces trois-saisons, les chambres d’amis inutilisées ou même les pièces de rangement sont coûteuses à chauffer et à refroidir. L’isolation des murs intérieurs réduira le transfert de chaleur. Bien que vous puissiez économiser de l’argent en fermant les pièces qui ne sont pas utilisées, si vous vivez dans une région où les fluctuations de température sont extrêmes, ce n’est pas toujours une bonne idée de renoncer complètement au chauffage ou à la climatisation. Lorsque la température des pièces n’est pas contrôlée, l’ossature est plus susceptible de se dilater et de se contracter, ce qui contribue à fissurer les cloisons sèches.
  • Murs mitoyens
    Les murs intérieurs qui séparent les espaces de vie individuels dans les duplex ou les appartements, appelés  » murs mitoyens « , doivent souvent être isolés, non seulement pour réduire le transfert sonore et thermique, mais aussi pour empêcher la propagation du feu d’un côté du mur à l’autre. Dans ce cas, l’isolant doit avoir un indice de résistance au feu, tout comme les cloisons sèches, le ruban adhésif et le composé utilisés pour construire le mur. Consultez votre autorité locale en matière de construction avant de construire ou de modifier un mur mitoyen. Vous aurez peut-être besoin d’un permis et un agent chargé de l’application du code inspectera le mur pour s’assurer qu’il est conforme aux codes de prévention des incendies.
  • Choix de l’isolant
    L’isolation en nattes de fibre de verre est l’option la moins chère et la plus facile à faire soi-même. Dans le cas d’une nouvelle construction, choisissez des matelas sans revêtement et insérez-les entre les montants du mur sans les comprimer. Les nattes sont disponibles en largeur pour s’adapter à l’espacement standard des montants de 16, 19,2 et 24 pouces. La mousse isolante expansible est disponible mais nécessite une installation professionnelle. La cellulose soufflée est une option pour les murs existants. Elle nécessite de percer des trous en haut de chaque espace entre les montants et de poser des rustines par la suite pour réparer le mur.

Qu’est-ce que l’isolation des murs solides par l’extérieur?

9k= - La différence entre une isolation intérieure et une isolation extérieure

L’isolation des murs pleins par l’extérieur – ou IPE se présente généralement sous la forme d’une feuille d’isolant en polystyrène expansé de 100 mm d’épaisseur, qui est appliquée à l’extérieur de la propriété à l’aide d’une résine et d’un adhésif buuze à poils pour une double résistance et une chaleur minimale.
Ce panneau est ensuite enduit pour créer une finition très élégante dans une variété de couleurs.

Les avantages de l’isolation extérieure

1. Pas besoin de déménager pendant les travaux

Comme tous les travaux ont lieu à l’extérieur, il n’est pas nécessaire de déménager ou de vivre dans des pièces limitées pendant les travaux. Autre facteur important : la maison reste propre ! Pas de matériaux, de débris ou de poussière à l’intérieur.

2. L’espace de vie reste le même

L’épaisseur de l’isolant doit être de 15 à 20 cm pour isoler correctement une maison. En isolant par l’extérieur, cette épaisseur ne réduit pas la surface habitable intérieure de votre maison.

3. L’occasion de donner un coup de jeune à votre façade

Fini les vieilles briques peintes ou les enduits défraîchis. L’isolation par l’extérieur est l’occasion de donner un coup de jeune à votre façade. Pourquoi ne pas opter pour un matériau innovant, écologique, durable et tendance : les lames de bardage Cedral ? Elles sont faciles à entretenir, robustes, disponibles en plusieurs finitions et couleurs, et créent une façade durable !

Conclusion

Pour que l’isolation soit efficace, vous devez adopter une approche globale de la maison et prendre en compte le toit, les murs et le sol. L’isolation doit être continue et ne pas comporter de sections manquantes qui créent des ponts thermiques et peuvent causer leurs propres problèmes d’humidité.

Ecrit par Groupe 2

Related Articles

Related