Le secret d’une 100% cuisine fonctionnelle ? Le triangle d’activité.

Rénovation de cuisine écologique | 0 commentaires

Written by Groupe 2

3 décembre 2021
le triangle d'activité dans un cuisine

Une cuisine fonctionnelle est une cuisine qui par définition est pratique et limite les déplacements inutiles. L’aménagement d’un triangle d’activité permet de gagner du temps au quotidien, il est indispensable d’y penser avant de commencer la rénovation de votre cuisine de façon écologique.

Développé au début du vingtième siècle, le triangle d’activité également connu sous le nom de « triangle de travail » ou « triangle d’or » – est une théorie selon laquelle les trois principales zones de travail d’une cuisine devraient former, vous l’aurez deviné, un triangle. Plus précisément, la zone de cuisson, la zone de préparation et la zone de lavage. Au milieu du XXe siècle, cette théorie a été largement diffusée et, miraculeusement, elle est toujours d’actualité. Selon ses principes, chaque branche du triangle formé doit mesurer entre un et deux mètres chacune, et la distance totale du triangle ne doit pas être inférieure à 4 ou supérieure à 8 mètres. Donc ni trop éloignés ni trop compacts. 

Les segments du triangle représentent le flux de circulation dans une cuisine, créant idéalement un mouvement de rotation entre les tâches de cuisson (cuisinière), de hachage/épluchage (évier) et de stockage (réfrigérateur). Il est donc également important qu’aucun élément, tel qu’un îlot de cuisine, ne bloque le flux. 

Il ne faut pas oublier qu’en plus du triangles d’activités, d’autres zones doivent être pensées comme la zone de froid, la zone de provisions et la zone de rangement.

Aménagement du triangle d'activité dans une cuisine

Bien sûr, beaucoup de choses ont changé depuis que ce dicton est entré dans notre lexique national. La préparation des repas n’est plus la responsabilité d’une seule personne dans un foyer. Les familles et les couples aiment cuisiner ensemble. Les cuisines sont souvent ouvertes sur le reste de la maison, et non plus un espace fermé où seules les tâches de coulisses sont effectuées. En raison de ces changements, de nombreux experts défendent aujourd’hui l’idée d’une sorte de triangle d’activité évolué, en passant de trois zones de travail distinctes à la création de « zones » de travail autonomes dans la cuisine. Par exemple, votre zone de cuisson devrait contenir tout ce dont vous avez besoin pour cuisiner – tasses et cuillères à mesurer, rouleau à pâtisserie, plaques à pâtisserie – et idéalement située près de votre garde-manger et de votre four. Votre zone de préparation contient tout ce dont vous avez besoin pour vous préparer : couteaux, passoire, éplucheur, poubelle ou broyeur, etc.

Si vous y réfléchissez, un bar peut fonctionner comme une zone à part entière.

Il sera toujours important d’évaluer le flux de circulation entre chaque zone, et si cela correspond à vos besoins, le triangle classique reste une excellente solution. Mais si vous trouvez qu’il ne convient pas à votre aménagement particulier, n’ayez crainte. Comme toutes les règles, les triangles sont faits pour être brisés.

Aménager un triangle d'activité efficace

Créer un triangle d’activité efficace

Le concept du triangle de travail a une application substantielle dans la conception et l’aménagement d’une cuisine.

Aucun axe de circulation majeur ne doit traverser le triangle.

Un deuxième triangle peut être créé en ajoutant un deuxième évier à un îlot ou à une péninsule de quatrième mur. C’est également un moyen de créer un poste de travail spécialisé pour la cuisson ou la préparation des légumes.

Il est important de se rappeler que les directives relatives au triangle de travail ne sont pas des lois, ni des règles. Si vous vous penchez sur l’histoire de l’élaboration du triangle de travail, vous constaterez qu’il a vu le jour dans les années 1940, lorsque les cuisines étaient plus petites et conçues comme un espace de travail utilitaire permettant aux ménagères de préparer les repas familiaux.

Aujourd’hui, nos cuisines sont grandes, et dans de nombreuses familles, il y a plus d’un cuisinier. En outre, nos cuisines ont aujourd’hui un éventail de fonctions plus large que la simple cuisine. C’est aussi l’endroit où nous dînons, recevons et travaillons. Par conséquent, les concepteurs de cuisines modernes ne conçoivent pas les cuisines exclusivement selon l’approche du triangle de travail, mais ont adopté une approche par zones de travail.

Zones de travail de la cuisine

La cuisine d’aujourd’hui ne sert pas seulement à cuisiner et à nettoyer. Plaque tournante de la maison, la cuisine est plus multifonctionnelle que jamais. Les concepteurs de cuisine doivent donc penser de manière plus flexible et aménager les espaces en fonction des activités particulières qui s’y dérouleront, selon les besoins de leurs clients.

Différentes façons d’aménagement du triangle d’activité

 

Différentes façons d'aménager son triangle d'activité

 

La cuisine en I : 

Le triangle est plat, les trois zones concernées sont placées contre un seul mur. Pour plus de praticité, la zone de cuisson doit être aménagée au milieu entre la zone de lavage et la zone de préparation.

 

La cuisine en double I : 

Ce type de cuisine repose sur le même système de la cuisine en I mais les zones sont séparées sur deux murs opposés. On retrouve ce type d’aménagement souvent dans les cuisines modernes avec une ouverture vers une autre pièce de la maison. Parfois une des parties du triangles d’activité peut être l’îlot central où serait placée la zone de cuisson par exemple.

 

La cuisine en L : 

La cuisine en L est une configuration très répandue dans les cuisines. Le triangle est sur deux murs perpendiculaires qui pour plus de praticité aurait la zone de cuisson au milieu plutôt vers l’angle pour avoir un meilleur accès sur la zone de préparation et la zone de lavage.  

 

La cuisine en L avec îlot :

La cuisine avec îlot repose sur le même principe que la cuisine en L mais il permet de réduire la taille du triangle et donc réduire les déplacements. Cela permet aussi d’ajouter davantage de surface de préparation. 

 

La cuisine en U : 

L’avantage principal de la cuisine en U c’est que la distance entre les zones sont a peu près égale. De plus, elle offre plusieurs possibilités d’aménagement qui permet donc par ce biais de l’adapter à votre confort.

 

La cuisine en G : 

Avec une cuisine en G, la distance entre chaque zone est raccourcie. Et les possibilités d’aménagement sont multiples.

 

Pour en savoir plus pour rénover sa cuisine de façon écologique :

Ecrit par Groupe 2

Related Articles

Related